Dossier de presse

L’association AKIBA, le Label Savoir-faire Ekang présentent :

Sortie du CD « Tag Ekang Music Expérience», l’hommage aux ancêtres de François Essindi

Septembre 2021

Avec l’album Tag Ekang Music Expérience, François Essindi revient sur le devant de la scène après plusieurs années d’absence, avec un album 100% hommage dont il signe tous les titres. L’album explore plusieurs univers. Il nous emmène au cœur de la forêt équatoriale d’Afrique centrale au son des instruments traditionnels mais nous expose aussi à d’autres influences musicales (jazz, blues, rock).

Percussionniste vertigineux et compositeur prolifique, François Essindi « Abakuya » a créé avec le projet Tag Ekang Music Expérience un univers musical personnel et vibrant qui, tant sur le fond que sur la forme, redonne tout son sens à deux mots: Liberté et Héritage. L’engagement par et dans la musique : telle est la ligne directrice de ses créations.
François Essindi a été récompensé par ses ancêtres… il estime que rien n’est ici improvisé, car tout coule de source et le message qu’il a reçu était aussi clair que de l’eau de roche sur la roche. Avec ce nouvel album Tag Ekang Music Expérience, il vide son répertoire de compositions récentes (2017-2020) et invite officiellement artistes et non artistes et tous ceux qui travaillent autour et dans le monde du spectacle (mixeurs, arrangeurs, programmateurs, musiciens, remixeurs, instrumentistes, chorégraphes, auteurs…) à intervenir dans ce répertoire pour une production plus élaborée. Comme une bouteille à la mer, il lance cet appel sans attendre les coups de cœur, les nominations, les Victoires et les Prix des Musiques des Music Awards… François Essindi croit au travail, à la foi et à la collaboration : le Abakuya de Bleues Ekang croit qu’un autre monde est possible et le clame haut et fort.
L’artiste dit rester à l’écoute d’une suite favorable à son appel…

Il livre les 14 titres de cet album presque entièrement instrumental à l’état brut, comme pour exprimer l’état de « rage » mêlé de dépouillement propre aux sorties de crise. Un acte fort, avec ce matériau communiqué sur un mode urgent par l’artiste Ekang.

François Essindi nous donne une musique à habiter, une musique qui rend hommage et veut rendre hommage… un hommage continu aux Ancêtres qui ne s’arrêtera pas et que rien n’arrêtera… à travers un album, un clip, des spectacles… hommage aux ancêtres, et à des êtres humains dont l’existence fut particulièrement généreuse…

Distribué par Believe Distribution Services, l’album est sorti le 30 Août 2021. Il est disponible sur toutes les plate-formes de téléchargement légal.

Liens d’écoute du CD Tag Ekang Music Expérience… :

– Apple Music: https://music.apple.com/…/tag-ekang-music…/1577945872

– Deezer: https://www.deezer.com/fr/album/246759962

– Spotify: http://open.spotify.com/album/2coMfalu4boVrR5FdjN8Zi

– Amazon Music: https://music.amazon.fr/albums/B09B418311

L’album est en vente au prix de 15€ au Théâtre Aleph 30, rue Christophe Colomb 94200 Ivry sur seine.

En remerciement à :

Manu Dibango
Oscar Castro
Philémon B. Ondoa
Grégoire Belibi

RIP

Le clip

5 minutes 21 de bonheur

Bleues Ekang est le titre du premier vidéogramme extrait de l’album Tag Ekang Music Expérience. Co-produit par l’association Akiba et le Label Savoir-Faire Ekang, réalisé par Kadic, il a été tourné en septembre 2021 au Cameroun et en France. Au Cameroun, le tournage a eu lieu à Yaoundé, sur le site de Fokou Emana, avec la participation du groupe de danse Akomo Mba.
Aux crédits, Guy Nwogang à la batterie, Mivsam Noiman au violon et François Essindi « Abakuya » aux harpes traditionnelles : ngomo, mvet fou sans calebasse (sans caisse de résonance) et aux percussions : tambour d’appel (nkul), tambour long (ngom), cloches parlantes (nkeng), maracas.

Visionner Bleues Ekang :
https://www.youtube.com/watch?v=wLMgo-9-Rm8&t=3s

François Essindi

On ne présente plus l’artiste musicien Ekang François Essindi, une des figures de la diaspora Camerounaise les plus affirmées. Musicien, luthier autodidacte, François est aussi comédien et conteur. Formé au théâtre à l’Ensemble National du Cameroun à Yaoundé, il a travaillé avec différentes compagnies théâtrales au Cameroun et ailleurs.
Son peuple Ekang – Beti disséminé entre plusieurs pays, dont le sud du Cameroun, restaure aujourd’hui une puissante identité culturelle. Il a été en partie élevé par ses grands-parents et initié dès son plus jeune âge à l’art musical traditionnel de sa culture Ekang. Il se consacre à partager cette culture avec d’autres artistes et avec le plus grand nombre.
François a notamment recueillis et traduits en français plusieurs contes traditionnels de sa région d’origine, édités aux Editions L’Harmattan. Actuellement sociétaire de la Compagnie du Théâtre Aleph, il réside à Ivry sur Seine lorsqu’il n’est pas en voyage. Il participe à des projets de théâtre, de conte, de musique, de film…
François Essindi a collaboré avec Brice Wassy, Madsheerkhan, Claudine François, Hilaire Penda, Caroline Chivé,Thierry Mvié, Benjamin Sanz, Nathalie Durand, Sabine Boyer, Manu Dibango et bien d’autres… En 2019-2020, il était percussionniste joueur de Nkul au sein du Soul Makossa Gang dans le cadre de la tournée de Manu Dibango « Safari Symphonique ».

Discographie : EP Abakuya (2008), EP Primitive Love (2010), et Single Asomo (2017), dédié à la Maîtresse de Mvet Assomo Ngono Ela, LP Tag Ekang Music Experience (2021)

« Conteur, musicien, comédien, percussionniste de feu Manu Dibango, Francois Essindi est aussi un luthier inventif. France Culture et autres médias prestigieux ont contribué à bâtir sa réputation de maître conteur-instrumentiste traditionnel. Il s’est produit en solo, en duo, en trio ou en groupe en France comme à l’international. »

Lylo sept. 2020

Abakuya en ligne…

abakuya.net

www.youtube.com/abakuya
https://soundcloud.com/abakuya
https://www.linkedin.com/in/Abakuya/
https://www.last.fm/fr/user/Abakuya
https://www.reverbnation.com/abakuya

Facebook : https://www.facebook.com/abakuya.tribalrock/
Page : https://www.facebook.com/Abakuya237/

… et sur scène

Tag Ekang Music Experience
(depuis 2003)
Sabine Boyer – Flûte traversière
Nathalie Durand – Guitare basse
François Essindi – Chant, harpes traditionnelles
François Marnier – Accordéon / Mivsam Noiman – Violon
Thierry Zo’oKomo – Percussion, batterie

Hommage aux ancêtres
Le spectacle Hommage aux ancêtres a été créé au Théâtre Aleph à Ivry sur Seine le 9 juillet 2021 : étonnant melting pot artistique, ce spectacle incorpore musiques du monde, rap, slam, contes ancestraux, musique électronique et musique actuelle.
Autour de François Essindi (Cameroun, chant, harpes traditionnelles, nkul…) :
Aimé Nouméa (France/Cameroun, Slam)
Edmond Bolo (Cameroun, Échassier/Conteur…)
Boris Audin (France, DJ)
Robin Gentien (France/ Brésil, Guitariste)

L’inspiration

1- Yéyé, une mode d’autrefois que nos Ancêtres avaient de se faire beaux et quand on s’était fait beaux, on était des « YéYé »
2- Zolé, un fruit Sauvage dont le vol présumé fut un jour la cause d’une terrible tragédie famiiale dans laquelle une femme perdit la vie. C’est l’enfant de cette femme qui chante Zolé

3- Bleues Ekang Le titre BLEUES EKANG invoque les Ancêtres qui seraient des hommes BLEUES… BLEUES est la translittération du terme BULUM de la langue Ekang. Cette mélodie est l’une des plus anciennes depuis les migrations des peuples Ekang (Ekang Biso-Biso Elang-Elang). Le titre est un appel à tous les Ekang. Il sonne le rassemblement et l’union : des ondes qui iront très loin saisir les Ekang et les autres.

4- Ma Zombo : Un proverbe Ekang dit « Même si le sein de la maman d’un bébé est couvert de gale, cela n’empêche pas le bébé de téter ». Ma Zombo… ou l’anticipation du retour d’un Ekang au pays natal…

5- Zanga Miam nous confirme le respect du envers toute personne ou toute chose vieille ou adulte… Comme dit le proverbe: « Même vieux, un oiseau n’est jamais fatigué de s’envoler »… 

6- Abé Niso est l’histoire de mes deux grands-pères. L’un a lutté pour les français contre les allemands dans son pays le Cameroun et l’autre a lutté pour les allemands contre les français dans son pays le Cameroun… Dans leur vieillesse, leurs deux maisons étaient face à face ainsi que leurs familles… L’ un a été indemnisé jusqu’ à sa mort et l’autre a toujours lutté, à tel point qu’ il ne pouvait même pas faire de la politique dans son propre pays.

7- Me bebe, c’est le regard que l’on pose sur l’autre.

8- Mengue, Mengue est un conte que me raconta une nuit mon grand père, qui vivait seul en forêt dans sa maison…

9- Où êtes vous! j’ai toujours cherché mes frères, mes amis, ma famille, mes enfants, mes compatriotes…

10- Qui Est Beau! Je crois que j’ ai été traumatisé dans mon jeune âge car le seul mot que l’ on me disait le plus régulièrement et qui était comme une injure c’était: (… il est laid comme une nouvelle de deuil…). C’ est ce traumatisme qui m’a fait un jour penser à composer et à m’adresser au plus grand nombre… Le traumatisme est vu sous un autre angle chez les Ekang!

11- Rock Ekang est une proposition d’entrer dans la mouvance Rock, mais avec des instruments tribaux et traditionnels

12- Amunayé est une chanson qu’avait l’habitude de chanter ma tante dans son délire sous l’emprise de l’alcool et un jour qu’elle était saoûle, elle m’a chanté cette chanson en mimant tous les instruments. Elle m’a aussi dit comment lui chanter cette chanson sur sa tombe… C’est une des choses que je me prépare à aller faire bientôt au Cameroun…

13- Atonkoumou Mengbwa est une chanson pour mon grand père qui vivait dans la forêt…

14- Mindimba ou : les escroqueries!

« Je n’ai pas fini… »
Qu’attendre d’autre de l’artiste qui selon ses propres déclarations « s’embrouille au lieu de se débrouiller » ? Oui, mais… s’il s’agit de François Essindi, l’inachèvement est prometteur et dans cet album inachevé, un titre en appelle un autre et l’imperfection s’avère… captivante.
Cette musique veut-elle être comprise?… on ne sait. Mais elle cherche à être découverte. Et a-t’on besoin de tout comprendre? Elle ouvre un espace temporairement perdu pour cause de pandémie…
Chacun trouve sa voie dans le dépouillement instrumental. Dans l’absence de raffinement, il y a quelque chose… un trésor : la vérité, une pensée, une pensée Ekang… Une liberté et une invitation, aussi.
Soudain tout coule de source. Vous écoutez. Vous acceptez.
Vous allez préférer une direction au détriment de l’autre et d’aventure, le chemin censé vous perdre vous sauve.
Bleues Ekang… c’est le bulu (prononcer boulou) des premiers Ekang dont la langue est le bulu.
Dans cette translitération, le français rencontre le bulu, et tout ce bleu n’est pas aspiration et nostalgie. Ici, ce sont les Ancêtres qui parlent!
A l’écoute, l’étonnement devient émerveillement, devant tant de simplicité et de profondeur. Lorsque rentrent les cloches parlantes, le titre a déjà délivré ses étrangetés celtes, exotique à lui-même et inspiré…. Musique du Monde, oui mais d’un autre monde.
Et c’est jusqu’à la chorégraphie de la Compagnie Akomo Mba (du nom du chef légendaire de la tribu des Fers, gardiens du secret de l’immortalité) qui parle un langage gestuel universel.
Comme on ouvre un livre à une page au hasard, donnez à Bleues Ekang une plage sur vos bits. Une page qui contient le tout d’une vie d’Ekang.

Francine Asfodela
auteur, promotrice des musiques du monde

Nous contacter :

Booking Spectacles & Communication

Diane Boula +33 (0)6 58 65 51 82

Francine Asfodela +33 (0)6 20 05 17 89

Contact Général
Abakuya Tribal Rock – Association Akiba
56 bis rue des Maraîchers 75020 Paris
François Essindi +33 (0)6 04 11 69 12 abakuya@gmail.com

Le Label artistique Savoir-Faire Ekang, basé en France, oeuvre pour la qualité, l’authenticité et la préservation des rythmes musicaux ancestraux du peuple Ekang.
Akiba est une association à but non lucratif créée en 2003 qui a pour but de promouvoir les cultures de l’Afrique Equatoriale Camerounaise en général et la culture Ekang en particulier et ce en France et dans le reste du monde. Elle le fera notamment à travers la création du Centre culturel Minimoh pour la formation des jeunes et la conservation des instruments traditionnels qui comportera un champ communautaire et un lac à élevage piscicole… L’intégralité des recettes issues de la vente de l’album et des futurs spectacles sera reversée à l’association Akiba pour la création du Centre culturel Minimoh. Album en vente au prix de 15€ au Théâtre Aleph 30, rue Christophe Colomb 94200 Ivry sur seine et sur commande en port du à Abakuya Tribal Rock.

Un dossier réalisé par 7ème fée ©2021