Festival Resisdanse

Festival Resisdanse, Educ’action, 2010

« … Je ne définis pas du tout l’éducation comme étant seulement un enseignement – même si l’enseignement en fait partie – et je ne définis pas non plus l’éducation comme une action d’intégration. L’intégration se fait quand les gens sont à l’aise, et quand les gens sont à l’aise, c’est qu’ils ont pu parler, agir, comme ils avaient envie de le faire. » Jacques Ladsous au Festival Educ’action, table ronde du samedi 3 avril 2010 :

Après quelques mois sans pratique, l’édition 2010 restera pourtant pour moi celle de la confirmation de mon engagement auprès de l’association Kolors. Voici justement quelques souvenirs tout frais des 4 jours de Resisdanse session 4, Une nouvelle édition placée sous le signe de l’Ecole, avec un E comme Education, Égalité, Epanouissement, Entente, Energie, l’énergie de la capoeira, comme vecteur de savoir, de conscience et de richesse dans nos quartiers. Et des débats autour de l’éducation populaire, des alternatives, des passerelles vers un mieux vivre ensemble, des projections, des initiations, des animations originales, des ateliers pour les enfants, un free market sous le signe de la mode qui inspirée par les quartiers, la mixité, la protestation sociale et l’émancipation s’y retrempe, y revient, une soirée de clôture dans un endroit insolite du 19e animé par des artistes « locos » et des DJ locaux. Resisdanse est un festival populaire, citoyen et GRATUIT. Ce Festival se déroule sur 3 journées et s’articule autour de moments forts.

C’est la capoeira ouvre la ronde en créant un espace de rencontres et de réflexions et en donnant la parole à tous. Ce sont des initiations à la capoeira, des cours par les professeurs de la Fédération Française de Capoeira Senzala de Santos (FFCSS) et des rodas ouvertes à tous, mais aussi 3 jours pour rencontrer des artistes et artisans, découvrir leur travail, des stands et des expositions ; quatre jours pour partager des moments conviviaux autour de repas et de fêtes dans des lieux alternatifs et insolites du 19e.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *